Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pour notre vallée, la Bourges

"Les méthodes extrémistes des écologistes doivent être sanctionnées", affirme la Région AURA

10 Octobre 2022, 21:41pm

Publié par Le collectif "Pour notre vallée, la Bourges"

Une poignée d'extrémistes écologistes a tenté récemment de bloquer le chantier de la RN88 en Haute-Loire. Avec eux un conseiller régional EELV...

La préfecture a immédiatement condamné cette action illégale :

"Les services de l'Etat confirment l'interpellation de trois personnes. Elles sont poursuivies pour un délit d'entrave au travail. Une infraction punie d’un à trois ans d’emprisonnement et de 15.000€ à 45.000€ d’amende. Les personnes physiques coupables de cette infraction encourent également des peines complémentaires comme l'interdiction des droits civiques, civils et de famille, mais aussi l'interdiction d’exercer une fonction publique ou d’exercer l’activité professionnelle ou sociale dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de laquelle l’infraction a été commise."

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, présidée par Laurent Wauquiez, a également communiqué : 

"Un petit groupe a choisi de s’opposer par des moyens illégaux aux travaux préparatoires à la mise à 2 fois 2 voies de la RN88 entre Saint-Hostien et Le Pertuis qui ont repris ce mois de septembre conformément au calendrier annoncé. Après les dégradations, actes de vandalisme déjà constatés par le passé, le blocage commis par quelques-uns sur le chantier du Pertuis ce mercredi est inacceptable dans notre République.

Ces actes ralentissent nos efforts pour enfin offrir aux usagers et riverains une route sécurisée, et aux habitants de Saint-Hostien et du Pertuis un cadre de vie apaisé avec des nuisances sonores fortement réduites. Ces actes causent également un fort préjudice à nos entreprises locales dans une période économique délicate. La Région respecte la loi et elle entend que tous ses élus régionaux l’appliquent avec le même respect. Le groupe écologiste au conseil régional a cru bon de légitimer les entraves au chantier au cours de laquelle un élu a été interpellé par la gendarmerie. De tels agissements, en dehors de tout cadre légal, ne peuvent être tolérés. Encore moins s’il devait être prouvé qu’ils sont le fait d’élus de la République. Le chantier ne s’arrêtera pas. La Région demande que la responsabilité de chacun soit établie clairement elle réclamera non seulement des sanctions pénales pour les coupables, mais également la réparation de dommages commis ».

Le projet du contournement du Pertuis et de Saint-Hostien a vu le jour au début des années 1990. Le viaduc du Lignon était à l’époque en chantier et l’idée était alors de raccorder complètement Saint-Étienne et Le Puy-­en-­Velay en 2x2 voies. Il apparaissait alors opportun de contourner les bourgs du Pertuis et de Saint-Hostien pour éviter leur traversée par la route nationale. Le tout en proposant un itinéraire à deux fois deux voies, plus rapide et plus sûr pour les usagers. En sommeil durant des décennies, la Région Auvergne Rhône-­Alpes a décidé de se substituer à l’État dans le rôle de maître d’ouvrage pour mener à bien ce projet. Les opposants ont saisi le Tribunal administratif et ont perdu. Ils se sont tournés vers le Conseil d’État et ont également perdu fin 2021.

Depuis, les opposants n’ont plus que les actions violentes et illégales comme mode d’action.

Nous sommes heureux de constater que l'Etat en la personne du préfet de Haute-Loire et la région AURA ne semblent pas prêts à reculer devant les intimidations et actions violentes et illégales des extrèmistes écologistes de gauche...

Commenter cet article