Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pour notre vallée, la Bourges

Malgré le froid, plus de 1 000 pèlerins à Saint-Pierre de Colombier pour assister à des messes en plein air

15 Décembre 2021, 19:10pm

Publié par Le collectif "Pour notre vallée, la Bourges"

S’il fallait une preuve supplémentaire de la nécessité d’augmenter les capacités d’accueil de la FMND, il suffisait de venir ce week-end à la grande fête annuelle de Notre Dame des Neiges à Saint-Pierre de Colombier pour s'en rendre compte.

Malgré le froid et des restrictions de circulation et d’hébergement liées à la crise sanitaire, ce sont plus de 1 000 pèlerins qui ont fait le déplacement, accueillis dans des conditions bien plus rustiques que d’habitude (messe en plein air, déjeuner debout en extérieur, pas d’hébergement, trajets de nuit en car, en étant masqués…).

Mgr Balsa, évêque de Viviers, était présent dimanche afin d’ordonner trois nouveaux prêtres pour la communauté. Si nul n’ignore les différends entre la FMND et l’évêque au sujet de certains aspects du projet de construction, sa présence et les mots très chaleureux qu’il a prononcés sont un cinglant désaveu à ceux qui pensent que la FMND serait en rupture avec l’Eglise universelle ou ferait l’objet de dérives sectaires :

« Ce sont maintenant pour moi des fils dans le sacerdoce (…)  

Vous trouverez toujours en moi un père »

De son côté, le père Bernard, supérieur de la FMND a également eu des mots très forts pour montrer sa grande fidélité à l’évêque de Viviers :

« La communauté veut une collaboration encore plus forte »

Antony Gonzales, journaliste au Dauphiné, était présent et a réalisé un reportage très honnête dont nous reproduisons l’article ci-dessous :

Malgré le froid, plus de 1 000 pèlerins à Saint-Pierre de Colombier pour assister à des messes en plein air

Si les journalistes ayant rédigé par le passé des articles à charge contre la FMND (Charlie Hebdo, L’Humanité Dimanche, Le Monde, Golias) étaient venus, ils auraient pu témoigner de la grande diversité sociale des fidèles et pèlerins présents : familles de tout milieu social, communauté africaine de Marseille, habitants de l’Ardèche et de la Drôme, nombreux pèlerins ayant fait le voyage depuis toute la France (Rennes, Draguignan, Paris, Bergerac, Lyon, Marseille, Montauban, La Rochelle…)…tout cela très loin du cliché des « cathos bourgeois friqués ».

Le journaliste du Dauphiné évoque notamment dans son article le site de Notre Dame des Neiges. Il s’avère que les opposants au chantier multiplient actuellement communiqués et affichages et cherchent à faire pression sur les autorités pour que les travaux ne reprennent pas. Leur impatience palpable et leur agitation n’apportent malheureusement rien à un dossier qu’ils ne maîtrisent pas et montrent seulement leur haine antireligieuse.

Le week-end prochain, la FMND organisera la deuxième session de la fête de Notre-Dame des Neiges, désormais étalée sur deux week-ends en raison de la taille trop petite de l’église. Un peu moins de 1 000 personnes sont à nouveau attendues à Saint-Pierre de Colombier.

Il est donc de plus en plus urgent que le chantier redémarre pour permettre un accueil en sécurité et dans de bonnes conditions. Les entrepreneurs engagés sur ce projet, dont 60 entreprises ardéchoises, s’impatientent également mais pour de bonnes raisons. Ce projet représente du travail, des emplois et un signe évident de développement économique, touristique et culturel dans un département qui souffre de plus en plus de la désertification rurale (structures de santé, services publics, chômage…).

Commenter cet article