Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pour notre vallée, la Bourges

Revers pour les opposants : la plainte pour destruction d'espèces protégées classée sans suite

29 Mai 2021, 18:19pm

Publié par Le collectif "Pour notre vallée, la Bourges"

Dans le cadre du harcèlement judiciaire engagé par les opposants, ces derniers avaient déposé une plainte contre la FMND, porteur du projet du site Notre-Dame des Neiges, et en avait d'ailleurs fait grand bruit dans leur feuille d'information et sur leur site.

Cette plainte pour "destruction d’espèces protégées et destruction d’habitats d’espèces protégéesavait été déposée en février 2020. L'Office français pour la biodiversité avait auditionné le plaignant mais aussi le père Bernard, supérieur de la FMND et maître d'ouvrage, fin août 2020, dans des locaux à Privas en présence de policiers armés...

Au-delà de la plainte en elle-même, dont le dossier était évidemment vide, il s'agissait de harceler judiciairement une communauté religieuse, parce que catholique, et de perturber la vie spirituelle et tranquille de ses responsables, qui vivent en paix et en harmonie avec les villageois de Saint-Pierre de Colombier depuis des années. Les opposants voulaient sans doute humilier le père Bernard, qui est pourtant allé à cette audition de manière courageuse et très sereinement, avec un dossier solide sous le bras.

Le procureur vient donc de classer cette plainte sans suite. La FMND a réagi dans le même communiqué que pour la décision du tribunal administratif de Lyon :

"(...) Par ailleurs, l’association des « Amis de la Bourges » avait également déposé une plainte pénale contre la Famille Missionnaire de Notre Dame pour destruction d’espèces protégées et destruction d’habitats d’espèces protégées. Le procureur de la république a récemment classé sans suite cette plainte pénale. Ce qui confirme encore, s’il en était besoin, que le projet a été mené dans la plus stricte légalité et dans un total respect de l’environnement.

La Famille Missionnaire de Notre Dame, qui se réjouit de cette dernière décision, remercie ses avocats, les entreprises engagées dans le projet, les élus et les nombreuses personnes qui lui expriment leur soutien et leur prière. Elle demeure résolue à avancer dans ce projet comme elle le fait depuis le début, en conformité avec les lois de la République, et confie à la Providence la réalisation du Site Notre Dame des Neiges.

Les opposants ont déposé une autre plainte le 14 septembre 2020 contre la maître d'ouvrage également à propos de la construction de la passerelle dans le lit de la Bourges pour une supposée infraction aux lois sur l'urbanisme.  

Ils ont également déposé une demande de retrait du permis de construire au titre d'un recours auprès du préfet de l'Ardèche et du ministre de la transition écologique. Ces deux demandes n'ayant pas abouti, ils annoncent qu'ils vont désormais porter cette demande de retrait de permis de construire devant le tribunal administratif de Lyon... Il faut rappeler à temps et à contre-temps que le permis de construire obtenu est tout à fait légal et purgé de tout recours.

A l'heure où la Justice française est soumise à dure épreuve et est confrontée à un manque de moyens criant et préjudiciable aux citoyens de notre pays, cet harcèlement judiciaire est une honte.

Commenter cet article

JJC 01/06/2021 22:25

OFB est un organisme public dépendant du ministère de l’écologie ! Harceler judiciairement des gens qui déplaise à la ministre, très bien, pour quelques résédas... Ne pas le faire pour la centaine d’éoliennes qui défigurent les crêtes de l’Ardeche , des milliers de tonnes de béton, un risque majeur pour l’avifaune, sur un couloir de migration et les hectares engravés pour les aires de manutention associées à chaque éoliennes, parce que cela déplaît à la ministre, cela a un nom, forfaiture !