Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Pour notre vallée, la Bourges

Prison ferme et avec sursis pour les occupations illégales (ZAD)

2 Mai 2021, 17:04pm

Publié par Le collectif "Pour notre vallée, la Bourges"

Voici deux informations que devraient méditer ceux qui voudraient à nouveau user de méthodes illégales et violentes pour s'opposer à la reprise des travaux.

Un "zadiste" a été condamné à 18 mois de prison ferme et interdiction de territoire pendant 5 ans dans le département pour son action violente sur la "ZAD" du Carnet :

 

Ce jour de janvier dernier, à la veille d'un rassemblement prévu sur la zad du Carnet (...)la commandante de la compagnie de gendarmerie de Pornic effectue une reconnaissance dans le secteur seule à bord d'une voiture banalisée. Elle prend des photos. Ce qui ne plait pas à l'un des zadistes qui se met en travers de la route; il tient en main un marteau de forgeron. Le trentenaire qui vit sur la zone depuis l'automne, a repéré le gyrophare sur le tableau de bord, appelle ses amis à l'aide pour récupérer l'appareil photo. Mais comme personne n'arrive, il frappe la vitre de la conductrice avec son marteau : "je n'ai pas voulu la blesser mais lui faire peur pour qu'elle arrête de photographier" explique le trentenaire peu bavard à l'audience. Il ajoute que "la gendarmerie et la police le saoulent à cause des contraventions Covid". Il a déjà pris une soixantaine d'amendes depuis un an pour non-respect des mesures.

Devant le tribunal, la militaire confirme que "sur le moment, elle n'était pas rassurée, ne sachant pas ce qu'il voulait faire derrière". La procureure Sylvie Canovas enfonce le clou : "ce n'est pas un doux rêveur qui vit dans la forêt avec les oiseaux, mais un véritable opposant, prêt à en découdre avec les gendarmes". Elle égrène ses condamnations, onze au total, notamment une suite à un rassemblement de défense de Notre-Dame-des-Landes (…)

Le prévenu a été condamné à 18 mois d'emprisonnement et à une interdiction de paraître en Loire-Atlantique pendant cinq ans. [source]

La cour d'appel de Montpellier a confirmé la condamnation de  4 "zadistes" à 6 mois de prison avec sursis et 3 ans d'interdiction de présence sur le territoire de la commune :

 

La cour d'appel de Montpellier vient de rendre sa décision dans l'affaire qui oppose depuis 2019, quatre militants écologistes à RTE. Les activistes d'Amassada occupaient illégalement un site de construction d'un transformateur électrique par Réseau de transport d'électricité.

Les quatre militants devaient répondre d’occupation illégale du terrain du gestionnaire du transport d'électricité en France, à St Victor de Melvieu (12), d'outrages à personnes dépositaires de l'autorité publique commis en réunion et dégradations de biens d'autrui (...)

Ce lundi 12 avril, la cour a lissé ces peines à 6 mois de prison avec sursis pour les faits principaux et a ramené à 3 ans l'interdiction de paraître sur le territoire de la commune. 

Pour les faits de refus de se soumettre aux prélèvements ADN en vue du fichage, le jugement est confirmé à une peine de 1 mois avec sursis pour 3 d'entre eux. 

A bon entendeur, salut !

Commenter cet article